Archives Mensuelles: octobre 2015

Femmes, acteurs engagés pour la présidentielle de 2015

Campagne encourageant le vote des femmes

Campagne encourageant le vote des femmes

Les Organisations féminines de la société civile sont fortement impliquées dans le processus électoral depuis la fin de la crise de 2010. Pour la présidentielle d’Octobre 2015, elles multiplient les actions pour une forte mobilisation des femmes le jour du scrutin.

Au lendemain des indépendances, la Côte d’Ivoire a clairement affiché sa volonté de faire la promotion de la femme. Le pays fut l’un des premiers d’Afrique sub-saharienne à nommer une femme ministre autour des années 70. Jeanne Gervais née Jeanne Ahou Siefer-N’Dri, fut la première femme dans un gouvernement ivoirien. Inspectrice de l’Enseignement primaire, elle fut nommée ministre par le président Félix Houphouët-Boigny en charge de la condition féminine de 1976-1983. Lire la suite

PEACE Côte d’Ivoire recrute 40% d’observatrices pour la présidentielle

Les femmes seront aussi des observatrices du processus électoral

Les femmes seront aussi des observatrices du processus électoral

Comme en 2010, les femmes ont de nouveau répondu à l’appel des Organisations de société civile (OSC). Elles se sont inscrites sur les listes électorales et prendront donc une part active au scrutin du 25 octobre. Elles ne seront pas seulement de simples votants mais elles seront aussi des observatrices grâce à PEACE Côte d’Ivoire.

En choisissant le WANEP-CI, (Réseau Ouest Africain pour l’Edification de la Paix section Côte d’Ivoire) comme partenaire, la Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) semble avoir parié sur le bon cheval. En effet le WANEP-CI est arrivé à mettre sur pied une plateforme pour l’observation des élections qui porte pour la première fois en Côte d’Ivoire le projet d’une ESR (Electoral Situation Room). Lire la suite

Ce que les femmes attendent du scrutin et de leur futur président

Les femmes appellent à des élections apaisées…

Les femmes appellent à des élections apaisées…

Loin du débat sur l’interprétation de la constitution, de l’éligibilité ou du financement des partis politiques, les femmes ivoiriennes ont un tout autre regard sur le processus électoral. Le vœu qu’elles caressent est simplement de voir la Côte d’Ivoire s’engager sur le chemin de la paix et de la stabilité après le 25 octobre 2015.

Sur les marchés, dans les gares routières, au sein des services publiques et au cœur des différentes administrations, les femmes ivoiriennes participent activement au développement socio-économique du pays. Elles prennent aussi une part importante dans le mouvement de démocratisation du pays depuis le droit de vote obtenu en 1952 en passant par leur marche historique sur la prison de Grand Bassam. Lire la suite