OSC et médias partenaires du monitoring de l’action publique

Les femmes de la Société Civile se rapprochent des médias

Un atelier de formation en techniques de communication orientée sur le contrôle citoyen de l’action publique (CCAP) est organisé par l’URPCI (Union des Radios de proximité de Côte d’Ivoire) et son partenaire l’Institut PANOS Afrique de l’Ouest. Cette formation s’inscrit dans le cadre de l’exécution du projet « Femmes et médias, partenaires pour une meilleure gouvernance en Afrique de l’Ouest« . Ce projet financé par l’Union Européenne pour une durée de trois ans a pour objectif de renforcer les synergies inter-pays et entre les journalistes et les OSC (organisation de la société civile) notamment celles des femmes, pour accroître la participation politique des citoyens, leur contrôle sur l’action publique et la recevabilité des élus en Afrique de l’Ouest.

Les 19, 20 et 21 août 2014, les OSC et les médias vont apprendre à interagir pour plus être plus efficace dans leurs actions. Selon Karamoko Bamba Président de l’URPCI, le présent atelier de formation aura trois principaux objectifs :

  • renforcer les capacités des OSC à interagir avec les médias (constituer un carnet de contacts et savoir s’en servir)
  • renforcer les capacités des OSC à produire des supports et outils de communication pouvant les aider dans le cadre d’une campagne de plaidoyer impliquant ou pas les médias
  • créer les conditions d’une meilleure visibilité des organisations de femmes et de leurs actions afin de pousser les décideurs à mieux les impliquer dans les activités les concernant.

Ce renforcement de capacité s’impose aux OSC car les médias demeurent un important support pour offrir une visibilité plus grande aux actions de la société civile. C’est la raison pour laquelle Mame-Less Camara, le formateur principal de l’atelier, invite les OSC à « ne plus avoir des rapports de client avec les médias mais plutôt des rapports de partenaire ». Ce partenariat permettra d’assoir une meilleure synergie dans le monitoring et le Contrôle Citoyen de l’Action Publique (CCAP). Samba Koné, secrétaire général du conseil d’administration de l’Institut PANOS a pour sa part souligné que l’Institut entend toujours accompagner les initiatives impliquant les médias et la société civile. En témoigne son engagement au Benin, en Sierra Léone, au Ghana et en Guinée pour l’exécution du projet « Femmes et médias, partenaires pour une meilleure gouvernance en Afrique de l’Ouest« .

Notons que 20 représentants d’OSC de femmes participent à cet atelier qui leur donnera les outils pour mieux mener leurs actions de communication.

SUY Kahofi

Publicités

À propos de Rédacteurs nousfemmes

Nousfemmes est un blog crée par SUY Kahofi, correspondant de presse et blogueur ivoirien. L'équipe de rédaction s'étoffe avec l'arrivée du journaliste d'Anderson Diédri, journaliste d'investigation.

Publié le août 20, 2014, dans FEMME ET SOCIETE, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :