Archives Mensuelles: août 2014

OSC et médias partenaires du monitoring de l’action publique

Les femmes de la Société Civile se rapprochent des médias

Un atelier de formation en techniques de communication orientée sur le contrôle citoyen de l’action publique (CCAP) est organisé par l’URPCI (Union des Radios de proximité de Côte d’Ivoire) et son partenaire l’Institut PANOS Afrique de l’Ouest. Cette formation s’inscrit dans le cadre de l’exécution du projet « Femmes et médias, partenaires pour une meilleure gouvernance en Afrique de l’Ouest« . Ce projet financé par l’Union Européenne pour une durée de trois ans a pour objectif de renforcer les synergies inter-pays et entre les journalistes et les OSC (organisation de la société civile) notamment celles des femmes, pour accroître la participation politique des citoyens, leur contrôle sur l’action publique et la recevabilité des élus en Afrique de l’Ouest. Lire la suite

Publicités

Professionnalisation du secteur des travailleuses domestiques par la formation

Formation au siège de l’ONG CENSOIFF

Formation au siège de l’ONG CENSOIFF

La Société Civile Ivoirienne se mobilise autour du combat pour le respect de la dignité des travailleuses domestiques. Pendant que certaines ONG luttent pour l’adoption d’une loi pour mieux organiser leur secteur d’activité, l’ONG CENSOIFF (Centre Solidarité Investir dans les Filles et les Femmes) a décidé d’axer son action sur la formation.

Le leitmotiv de l’ONG CENSOIFF se résume en cette maxime : la formation est la clé de voute du changement social. C’est ce qui motive le projet de formation à destination des jeunes filles et femmes de ménage pour créer une nouvelle génération de travailleuses domestiques. Formation à la conduite d’un véhicule et à son entretien, maîtrise parfaite des appareils électro-ménagers et de l’anglais, leadership féminin et sociologie de la famille à travers ses différentes composantes sont les atouts qui transformeront les jeunes filles et femmes de ménage. Selon Trah Siagbé expert en genre bénévole de l’ONG le projet ne se limite pas à la formation. Il prend en compte les dimensions placement, suivi et évaluation des travailleuses domestiques. Lire la suite

Le CNSPA, gardien de la promotion de la parité

Les femmes se mobilisent pour le combat de la parité

Avec 25 femmes sur 225 députés à l’Assemblée Nationale, 11 sur 180 maires, une seule femme sur les 30 conseillers régionaux, il est clair que la Côte d’Ivoire est un pays où la notion de parité est bien loin d’être une réalité. Ces chiffres énumérés plus haut sont bien loin du quota des 30% requis par les protocoles internationaux sur le genre. Le tableau de la promotion de la femme ivoirienne est encore sombre et il faut agir pour faire bouger les lignes. Et dans ce combat pour la parité homme-femme en Côte d’Ivoire, il faut désormais compter sur l’ONG CNSPA, le Conseil national du suivi de la parité. Cette ONG qui vient de voir le jour sur les bords de la lagune Ebrié veut promouvoir la parité à tous les niveaux. Lire la suite

Les banques doivent faire confiance aux femmes

De belles initiatives féminines…mais un difficile accès au crédit

Les femmes restent dans la majorité des pays africains le parent pauvre du système financier au niveau du crédit bancaire et la Côte d’Ivoire n’est pas une exception. En effet 60% des femmes n’obtiennent pas de prêts pour financer leurs activités et plusieurs raisons expliquent cette situation. Les femmes ne sont pas mise sur le même pied d’égalité que les hommes. Certaines conceptions plutôt dépassées veulent qu’elles ne puissent pas concilier les rôles de mère et de chef d’entreprise ou tout simplement d’entrepreneur. Lire la suite