Archives Mensuelles: janvier 2013

Le Lycée Mamie Adjoua cultive l’excellence !

Le Mamy Adjoua un centre d'éducation pour les jeunes filles ivoiriennes

Le Mamy Adjoua un centre d’éducation pour les jeunes filles ivoiriennes

A l’issue de la cérémonie officielle des journées portes ouvertes au Lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro, le proviseur, Mme Nomvia Sako Sita, a révélé qu’elle entend instaurer le système de tutorat dans cet établissement d’excellence afin de booster les résultats scolaires qu’elle trouve moyens voire insuffisants, selon les cycles. Aux dires de la première responsable de ce lycée de jeunes filles, l’instauration des journées portes ouvertes qui se tiendront chaque année à la fin du premier trimestre, visent deux objectifs principaux. Il s’agit notamment de rencontrer les parents d’élèves et échanger avec eux sur les résultats scolaires de leurs enfants, d’obtenir une amélioration de résultats à travers les échanges entre enseignants et parents afin de savoir ce qui se fait globalement pour les enfants. « Mais il n’est pas exclu qu’on le fasse une deuxième fois  si d’aventure les résultats ne s’amélioraient pas à la fin du second trimestre », a-t-elle suggéré. « Au premier cycle, les résultats sont bons avec un pourcentage de 80%, à part la classe de 3ème qui est une classe intermédiaire où les élèves, pour on ne sait quelle raison, n’ont pas le niveau. Au second cycle, avec 67%, les résultats sont bons en 2nde et 1ère. Mais en Terminale, nous devons insister, créer des conditions de travail pour qu’aux examens de fin d’année, nous ayons plus de 60% », a indiqué Mme Nomvia Sako. Pour ce faire, elle préconise le système de tutorat. « Nous avons vu des systèmes au cours de plusieurs visites à l’étranger, notamment aux USA. Mais nous comptons appliquer le système de tutorat pour la prise en charge des élèves moins bons. Ainsi, les professeurs en sous-horaires devront utiliser les heures qu’ils nous doivent pour encadrer les élèves faibles. Ce sera pareil pour les élèves excellents qui encadreront leurs camarades de classe qui ont un faible niveau. Les enseignants sont d’ailleurs partants », a expliqué le proviseur. « Dans un établissement d’excellence comme le nôtre, la rigueur doit être de mise », a-t-elle par ailleurs souligné indiquant que sur la discipline et la moralité, il y aura de la rigueur. Le proviseur a prévenu que toutes les élèves qui enfreindront au règlement intérieur qu’elle a d’ailleurs révisé,  pourront se voir exclues. Le proviseur du lycée Mamie Adjoua a annoncé que l’établissement a eu 50 ans le 1er octobre 2012 et que la célébration de ce cinquantenaire se fera en mai 2013, quand les cours seront atténués. Le Lycée Mamie Adjoua de Yamoussoukro pour rappel compte 88 enseignants pour 1.909 élèves. 1.120 son régulièrement inscrit pour le premier cycle et 789 pour le second.

Correspondance particulière