Lutte contre les fistules obstétricales 17 médecins renforcent leurs capacités à Man

En vue du CHR de Man

L’Etat de Côte d’Ivoire veut combattre avec efficacité les fistules vésicaux-vaginales. Pour y parvenir, le ministère de  la Santé et de la lutte contre le Sida a initié des caravanes  de lutte contre cette maladie invalidante. Celle de Man a lieu du 13 au 23 février 2012. Durant cette caravane, des médecins issus de plusieurs villes du pays pourront renforcer leurs capacités dans la prise en charge de cette maladie. « Nous venons encadrer une équipe de jeunes chirurgiens tous sortis de la faculté de médecine d’Abidjan. Au nombre de 17, Ils se forment sur place en sous spécialités au traitement des fistules vésicaux-vaginales»,  a indiqué le professeur Gnanazan Bi N’Guessan Gabriel, chef de service neurologie du Centre hospitalier universitaire de Treichville à Abidjan. Cette caravane est aussi une aubaine pour les patientes atteintes de fistules obstétricales  d’être prises en charge pendant cette période. « Nous ferrons l’effort pour prendre en charge le maximum de patiente», a assuré le professeur. Selon lui, le traitement est gratuit.

Cette prise en charge s’inscrit dans le cadre d’un projet initié par l’état de Côte d’Ivoire avec un financement du Fond des nations unis pour la population (UNFPA). « En plus des centres pilotes de prise en charge de ces malades notamment à Man, à Korhogo, à Bouaké,  l’Etat de Côte d’Ivoire envisage ouvrir plusieurs autres centres à Bondoukou, à Séguéla, San-Pedro et Bouna », précise le docteur Kouamé Bilé, coordonnateur national du projet fistule. Le professeur Doumbia Yacouba,  professeur agrégé de Gynécologie et d’obstétrique du Chu de Bouaké a quant à lui insisté sur la prévention de cette maladie. « Il faudrait  que les femmes se rendent dans les centres de santé pour leurs accouchements tout en respectant les consultations prénatales. Que les parents évitent de mariage précoce des les filles », a-t-il conseillé. La fistule obstétricale est un traumatisme  ravageur qui a pour conséquence la perte d’urine ou de la matière fécale de façon incontrôlée. Cette maladie survient à l’issue d’un accouchement difficile. A Man, le centre de prise en charge a ouvert en juin 2007 grâce à un partenariat entre le ministère en charge de la santé et l’Unfpa. Nombreuses sont les femmes qui y ont été opérées et guéries  de cette maladie dite “maladie de la honte“.

Publicités

À propos de Rédacteurs nousfemmes

Nousfemmes est un blog crée par SUY Kahofi, correspondant de presse et blogueur ivoirien. L'équipe de rédaction s'étoffe avec l'arrivée du journaliste d'Anderson Diédri, journaliste d'investigation.

Publié le mars 27, 2012, dans SANTE FEMME, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Eh oui, les fistules sont encore une conséquence de cette pratique criminelle qu’est l’excision. Et les Yacoubas de Man savent de quoi ils parlent, avec 75% de la population féminine mutilée, au nom de principes « sauvages » animistes et pré-islamiques ou pré-chrétiens. Malgré l’interdiction nationale de cette pratique criminelle, on mutile encore à tour de bras des fillettes Yacoubas à Man et dans la région, en faisant des victimes pour le reste de leur vie. Vous me direz, la situation reste la même chez les Sénoufos, cette fois sous des prétextes religieux pourtant condamnés par le reste du monde.
    Alors, il faut savoir où on veut aller: en arrière avec la tradition néfaste et mortelle, ou vers l’avant avec le progrès, le droit, la culture et la justice pour tous…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :