CARE International forme des matrones à Bangolo

Un groupe de matrones

Les matrones de la Région de Bangolo dans l’ouest de la Côte d’Ivoire viennent de recevoir une formation pour une bonne prise en charge des accouchements. Il s’agit d’une initiative conjointe du district sanitaire de Bangolo et de l’ONG CARE International appuyé par l’Agence Canadienne de Développement International. Ces matrones sont d’origines diverses aussi bien par leur statut social que par leur niveau de connaissance mais elles partagent toutes une connaissance empirique de l’accouchement. Ce séminaire de deux jours avait pour objectif de rendre ces femmes plus utiles aux futures mamans et surtout de ne pas remplacer les professionnels de la santé en cas de difficultés liées à l’accouchement. « Les matrones au niveau de leurs localités respectives sont amenées à faire couramment des accouchements. On ne peut donc pas empêcher ces femmes d’exercer mais il faut qu’elles soient formées pour qu’elles puissent reconnaître les signes de danger liés à une complication de l’accouchement. L’objectif est de leur permettre de référer la femme en travail au centre de santé mais surtout d’éviter de réaliser les accouchements à domicile » nous explique Gbogbo Franck Lina superviseur du séminaire de formation à CARE International.

Ainsi ce projet a permis la formation de 20 matrones qui seront surtout de puissants relais de persuasion auprès de leurs autres consœurs. Docteur OBIO Mathias, Directeur Départemental de la Santé de Bangolo nous renseigne sur les grands axes de la formation durant ce séminaire. « Les matrones reconnaissent dans un premier temps les signes de gravité de la grossesse. Pourquoi une femme doit venir consulter à l’hôpital quand elle est enceinte ? A quel moment elle doit consulter ? Ce module était important car le plus souvent nous recevons très tard les femmes enceintes ! » affirme le Docteur OBIO Mathias. Pour les organisateurs de ce séminaire, cette formation ne doit pas être une formation de plus ou de trop qui n’aura aucun effet sur le terrain. Les matrones entendent appliquer cette formation à la lettre dans leurs activités de tous les jours en témoigne la satisfaction des femmes formées. « Je suis très heureuse parce qu’il y a beaucoup de choses que je ne connaissais pas à l’image des rouages de la consultation prénatale, les actes liés à la grossesse et qui sont indispensables pour la femme et l’enfant. J’ai aussi appris à reconnaitre des maladies comme le paludisme, l’anémie, la déformation de l’enfant pendant la grossesse…C’était pour moi une grande avancée car c’est la toute première fois que prend par à ce type de formation ! » se réjoui dame Khadiane. La réalisation de ce projet de renforcement des capacités des matrones est rendue possible grâce au financement de l’Agence Canadienne de Développement International.

SUY Kahofi

Publicités

À propos de Rédacteurs nousfemmes

Nousfemmes est un blog crée par SUY Kahofi, correspondant de presse et blogueur ivoirien. L'équipe de rédaction s'étoffe avec l'arrivée du journaliste d'Anderson Diédri, journaliste d'investigation.

Publié le février 25, 2012, dans SANTE FEMME, et tagué , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :