Esther la mécanicienne du Plateau

Esther sous une voiture

Les difficultés de la vie ne doivent pas empêcher les femmes d’avancer

Si certaines jeunes filles qui ne vont plus à l’école rêvent de faire du commerce, la coiffure ou la couture, Esther décide de se lancer dans la mécanique. Voici donc une jeune fille dans un univers fait à l’origine (pour certains) pour les hommes et cela lui réussit bien !

Se salir pour gagner sa vie

Comme la  majorité des jeunes filles qui naissent en milieu urbain, LOHOUNE Esther Didi a eu la chance d’aller à l’école et aurait bien voulu faire de longues études. Hélas ! Les difficultés de l’existence humaine qui ne préviennent jamais avant de s’inviter dans nos vies l’obligent à renoncer à ce rêve. En effet Esther est en classe de Seconde Scientifique quand son père, un agent de la Télévision Nationale, rend sa démission et s’exile en Europe. Plus jamais il ne donnera de ces nouvelles à sa famille ! Esther voyant sa mère souffrir toute seule pour prendre soin de la famille renonce à ses études pour épauler sa mère. « Ma maman s’est mise à me chercher du travail mais personnellement je ne voulais pas faire les métiers qu’on disait tout fait pour les filles. La coiffure et la couture ne m’intéressaient pas alors je me demandais que faire ? » s’interroge la jeune fille. A cette question, la mère d’Esther trouvera très vite une réponse. Toute jeune elle rêvait de devenir mécanicienne et à défaut d’avoir pu réaliser ce rêve, c’est sa fille qui le fera. Esther nous raconte son arrivée à la mécanique « Ma mère m’a mise devant le fait accompli je dois dire. Un jour lors d’une balade à Treichville (Abidjan-sud) elle me fait passer devant un garage et m’indique une jeune mécanicienne en me posant la question : ‘’Que vois-tu ?’’ Et moi de lui répondre ‘’Je vois une fille en train de se salir’’ (rires) Ma mère insiste et me demande si je n’ai pas envie de faire ce métier. Comme toute réponse j’ai gardé le silence. Le lendemain autour de 5 heures du matin elle est venue me réveiller avec la même question et je lui ai dis ceci : ‘’Maman dans la vie tout s’apprend’’ ». Marché conclu entre la mère et la fille peut-on dire. Esther aura désormais pour univers le garage, le bruit des voitures et les petites moqueries des hommes !

« Il ne suffit pas d’être un homme pour être un bon mécanicien »

L’apprentissage ne fut pas facile ! « Dès le premier jour j’ai trouvé la caisse à outils si lourde que je me demandais si je n’allais pas déserter le garage ! (rires) » nous explique Esther. « Mon jeune patron (instructeur) a même parié que j’allais fuir comme toutes les jeunes filles qui s’étaient aventurées dans la mécanique. Nous avons fait un pari et je crois qu’aujourd’hui je l’ai remporté ! ». A force de courage et d’abnégation elle apprend son métier pendant sept ans avec une seule conviction : rien ne dit que la mécanique ne réussit qu’aux hommes. Elle n’a touché aucune rémunération durant son apprentissage : elle n’avait qu’une prime de transport pour rallier chaque jour le garage. Aujourd’hui, forte de son expérience c’est elle qui enseigne les rouages du métier aux étudiants sortis des centres techniques ! Elle regrette que ces derniers sortent des centres de formation avec des connaissances théoriques et vraiment rien côté pratique. Pour Esther le bon mécanicien est celui qui ne se presse pas dans le travail, qui prend son temps pour vérifier pièces par pièces en vue de trouver la panne et la réparer.

« Les femmes refusent que je touche leurs voitures »

La discrimination Esther la vit au quotidien. Les hommes ont tendance à la minimiser mais au final ils se rendent compte qu’elle maitrise son métier. « Un matin, un monsieur débarque avec sa voiture et demande à mon patron un bon mécanicien. Il me désigne et l’homme de dire : ‘’si c’est cette gamine qui doit toucher ma voiture je vais ailleurs’’. Le chef d’atelier insiste et il s’approche de moi pour m’expliquer son problème. Je fais le diagnostic de son véhicule et il veut me remettre les clés de sa voiture alors je lui dis : ‘’attendez que les grands mécaniciens arrivent pour réparer votre voiture’’ (rires) » nous raconte Esther. Finalement l’homme s’excusera en précisant qu’il a été vraiment surpris de voir une femme mécanicienne. Dans cette discrimination quasi quotidienne se sont les femmes qui s’illustrent d’une drôle de manière. Esther nous dira sans hésiter que se sont les femmes qui créent la véritable discrimination en refusant « qu’une autre femme s’occupe de leurs véhicules ». « Je suis choquée de voir des femmes avocates, juges, cadres de banque, ingénieurs, maires ou députés dire sans le cacher qu’elles préfèrent que les hommes s’occupent de leurs voitures. Comment voulez-vous que les hommes nous respectent quand nous même nous ne nous faisons pas confiance ? » s’interroge Esther. Pour elle sans le dire directement ces femmes sont en train de soutenir que seul les hommes doivent travailler !

Bien dans la tête et la peau

La mécanique n’est pas synonyme de saleté et Esther le montre très bien. En plus d’être belle elle s’entretien au quotidien. Un homme qui la verrait couverte de graisse ne lui dira certainement pas bonjour mais attendez qu’elle sorte de sa combinaison bleu pour sa robe de sortie ! A la voir toute ravissante et endimanchée, on se dirait qu’elle aurait pu être l’épouse d’un de ces gourous qui arrivent au garage en grosse cylindrée et dormir du matin au soir sans rien faire. Une vie facile pour une battante ? Jamais car avec Esther « il faut se battre pour mériter le respect des autres ».

SUY Kahofi

Publicités

À propos de Rédacteurs nousfemmes

Nousfemmes est un blog crée par SUY Kahofi, correspondant de presse et blogueur ivoirien. L'équipe de rédaction s'étoffe avec l'arrivée du journaliste d'Anderson Diédri, journaliste d'investigation.

Publié le octobre 12, 2011, dans ACTIVITES DE FEMME, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :