Les femmes Ivoiriennes appellent au respect de leurs droits

Les femmes Ivoiriennes appellent au respect de leurs droits

L’Organisation des Femmes Actives de Côte-d’Ivoire (OFACI) a réunit à Abidjan pour son premier séminaire national post-crise 160 femmes leaders venues de 80 localités du pays. Pendant 3 jours, les droits et devoirs de la citoyenne,  les mécanismes de saisine des comités des droits de l’homme, instruments nationaux de protection des droits de la femme ont été entre autres sujets sur lesquels les femmes ont été formées. Ce premier séminaire national post-crise entre dans le cadre du projet de l’OFACI intitulé « Projet de formation des leaders féminins sur les mécanismes internationaux et nationaux pour une protection effective des droits de la femme en Côte d’Ivoire  ». Sur les raisons de l’organisation de ce séminaire de formation voici les explications de Mme Namizata Sangaré Présidente de l’OFACI. « Nous pensons que nous avons suffisamment fait la promotion des droits de la femme, nous leur avons expliqué qu’elles ont des droits économiques, qu’elles ont des droits sociaux, qu’elles ont des droits politiques…il est question aujourd’hui de passer à une autre étape qui est de leur expliquer qu’il y a des mécanismes qui existent et qui protègent les droits de la femme ».

Après ce séminaire un plaidoyer auprès des décideurs de ce pays a été produit car parmi les instruments de protection des droits de la femme, certains sont soit en souffrance ou n’ont pas encore été ratifié par la Côte d’Ivoire. Les femmes rassemblées lors de ce séminaire souhaitent que le Chef de l’Etat prenne une ordonnance relative à la déclaration solennelle de son prédécesseur qui s’est engagé à faire la promotion d’au moins 30% des femmes aux postes électifs aussi bien dans le privé que dans le public. Elles demandent également la limitation du concubinage à 5 ans, le reversement de la pension de la veuve au mari, la création d’une radio pour les femmes, la gratuitement des frais d’accouchement et de césarienne, l’harmonisation entre les conventions internationales et les textes de lois Ivoiriens, la ratification du protocole de Maputo, le prolongement du congé maternité de 3 à 6 mois…

Le Canada accompagne depuis plusieurs années l’OFACI dans ces activités. Mr Firmin Baoua représentant l’Ambassade du Canada a souligné que les femmes Ivoiriennes doivent se battre pour sortir du spectre des difficultés quotidiennes pour prendre part à la vie politique et socio-économique du pays. Le Canada à travers ces fonds d’appui au développement et autres systèmes de coopération bilatéraux sera là pour appuyer les femmes a-t-il soutenu. Quant a la représentante de la première Dame elle a souligné que Madame Dominique Ouattara se tient aux côtés des femmes et compte peser de tout son poids pour que leurs doléances soient prises en compte à tous les niveaux. Les femmes venues des quatre coins du pays se disent satisfaites de l’organisation de ce séminaire sur le renforcement des capacités en matière de défense des droits de la femme.

SUY Kahofi

Publicités

À propos de Rédacteurs nousfemmes

Nousfemmes est un blog crée par SUY Kahofi, correspondant de presse et blogueur ivoirien. L'équipe de rédaction s'étoffe avec l'arrivée du journaliste d'Anderson Diédri, journaliste d'investigation.

Publié le septembre 16, 2011, dans DROIT DE FEMME, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :