Femme, la poliomyélite est à vos portes!

Juste deux gouttes par passage pour protéger les enfants

De nombreux pays africains à l’image de la Côte d’Ivoire continuent de lutter contre la polio, une maladie invalidante qui touche plusieurs milliers d’enfants chaque année. Le polio virus sauvage que l’Afrique veut bouter hors de ses frontières continue de jouer à cache-cache avec les autorités sanitaires Ivoiriennes. Celles-ci conscientes des dangers liés à cette maladie, viennent de lancer une campagne anti-polio qui intervient dans un contexte de sortie de crise marqué par une forte détérioration de la situation humanitaire. Les mamans sont en première ligne de cette campagne car elles ont la charge des tous petits. Cette nouvelle campagne doit permettre de renforcer les acquis de 2009 et 2010 et permettre aux enfants qui ont manqué les campagnes précédentes de se protéger. Malgré la synchronisation des opérations vaccinales en Afrique de l’ouest, la gratuité du vaccin, son admission facile et les campagnes de proximité, des cas sont encore détectés chez les enfants. La raison de cette persistance du virus est toute simple : de nombreux préjugés son liés au vaccin. Dans le cas de la Côte d’Ivoire c’est plutôt la situation de crise qui a aggravée la prolifération du polio virus. Les nouvelles autorités Ivoiriennes ont eu du mal à le reconnaître mais la Côte d’Ivoire est confrontée à une épidémie de poliomyélite ! Une situation qui n’est que le résultat de la dégradation du tissu sanitaire du pays.

La poliomyélite un tueur en puissance

La poliomyélite une maladie très contagieuse provoquée par un virus qui envahit le système nerveux et peut entraîner en quelques heures une paralysie totale. Il pénètre dans l’organisme par la bouche et se multiplie dans les intestins. On observe dans les symptômes initiaux de la fièvre, de la fatigue, des céphalées, des vomissements, une raideur de la nuque et des douleurs dans les membres. Une paralysie irréversible (des jambes en général) survient dans un cas sur 200. Entre 5 et 10 % des patients paralysés meurent lorsque leurs muscles respiratoires cessent de fonctionner. Les personnes exposées au risque de poliomyélite sont principalement les enfants de moins de cinq ans. Comme il n’existe pas de traitement, la prévention constitue la seule option. L’administration du vaccin à plusieurs reprises confère à l’enfant une protection à vie. Le nombre de cas de poliomyélite a diminué à travers le monde mais des poches de résistance demeurent notamment en Afrique et en Asie. Cette situation comme nous l’avons dit plus haut est en grande partie liée aux préjugés.

Des préjugés qui ont la peau dure

C’est généralement dans les milieux défavorisés ou rural avec un taux élevé d’analphabètes que les préjugés liés au vaccin contre la polio circulent. Ce vaccin, selon des femmes interrogées serait une manière pour ‘’les blancs’’ de rendre stérile les enfants africains surtout les petites filles. On dit également qu’il serait fait à base d’urine de chat (!!??) ou aurait des effets secondaire pouvant entrainer le décès des enfants en bas âge. Pour d’autre le vaccin précipiterait les invalidités au lieu de les combattre ! La liste est encore longue et les préjugés diffèrent d’une région à l’autre. J’ai été bénévole vaccinateur, j’ai donc eu la chance de voir des femmes fuir et cacher leurs enfants dans les maisons quand nous y entrons pour administrer les deux goûtes. D’autres nous disaient de passer notre chemin car ici il n’y avait pas d’enfants quand bien même nous entendions des bébés pleurer ! La lutte contre la polio en Afrique ne connaitra un succès véritable que lorsque les nombreux préjugés liés au vaccin n’existeront plus. Pour cela, les campagnes de vaccination devront être précédées de sensibilisation au porte à porte sur les dangers liés à la maladie. Les chefs de communautés traditionnelles, les chefs de villages et de quartiers, les leaders religieux et ceux de la société civique pourront user de leur charisme pour faire avancer les choses. Vu l’âge auquel les enfants sont exposés les mamans ont un rôle important à jouer pour faire reculer la maladie. Pour cela elles doivent faire vacciner leurs enfants en évitant de les cacher lors du passage des agents vaccinateurs.

Suy Kahofi

Publicités

À propos de Rédacteurs nousfemmes

Nousfemmes est un blog crée par SUY Kahofi, correspondant de presse et blogueur ivoirien. L'équipe de rédaction s'étoffe avec l'arrivée du journaliste d'Anderson Diédri, journaliste d'investigation.

Publié le août 3, 2011, dans SANTE FEMME, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :