A la rencontre de Tchei Carine, Présidente de l’AUC handi-sport

Malgré le poids des études elle n’entend pas abandonner le sport!

Du haut de ses 26 ans, Tchei Carine peut être fière de son combat et de la confiance que lui portent ses paires. Cette jeune étudiante en Licence de gestion est la Présidente du club handi-sport de l’Abidjan Université Club (AUC). Ce club regroupe quatre disciplines clés à savoir le basket-ball, la natation, le lancé de poids et de javelot. A la tête de cette section depuis quatre ans, elle livre avec ses amis un combat pour la revalorisation du sport universitaire mais surtout pour une meilleure prise en charge des athlètes handicapés.

Nous sommes samedi soir sur l’un des terrains de basket-ball du campus universitaire de Cocody. La balle passe d’un joueur à l’autre avec une certaine rapidité et le bruit des chaises roulantes et des cris d’encouragement est constant. Assise au bord du terrain Tchei Carine regardent ses athlètes s’entrainer pendant plusieurs heures. Ils sont tous étudiants et pratiquent le sport par passion. Ils ont décidé de surmonter leur handicap pour participer à la vie sportive de l’AUC, leur club. « Ils n’ont pas de salaires ou même de primes. S’ils sont aussi enthousiastes, c’est parce qu’ils aiment le sport », soutient Carine. Son combat c’est de pouvoir trouver des sponsors pour soutenir le handi-sport. Elle se bat aussi pour que les jeunes filles handicapées s’intéressent au sport. « Les hommes viennent au sport mais les femmes c’est une autre paire de manche. Elle me dise que la pratique du sport risque de les déformer : je pense que ce n’est pas vrai», estime la jeune fille. Elle soutient que la Côte d’Ivoire n’est pas représentée valablement par les femmes dans certaines disciplines et qu’il faut sensibiliser les jeunes filles handicapées à la pratique du sport.

A 26 ans, elle peut être fière d’avoir choisi « sport et étude ». Elle voyage grâce au sport et surtout représente dignement son pays. 2 médailles d’or aux Jeux Africains pour l’avenir des personnes handicapées au Niger, une médaille de bronze en Égypte et surtout un record en haltérophilie avec 82 kilo et demi. Au-delà de sa licence en gestion qu’elle prépare et du sport qu’elle pratique, Carine est une jeune fille comme les autres avec un amoureux et des rêves. A propos de rêve, elle veut créer une vraie équipe féminine de basket-ball à l’AUC et surtout la faire évoluer au plan national. Malgré le poids des études elle n’entend pas abandonner le sport…
Suy Kahofi

Publicités

À propos de Rédacteurs nousfemmes

Nousfemmes est un blog crée par SUY Kahofi, correspondant de presse et blogueur ivoirien. L'équipe de rédaction s'étoffe avec l'arrivée du journaliste d'Anderson Diédri, journaliste d'investigation.

Publié le août 2, 2011, dans PORTRAIT DE FEMME, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :